Salies-de-Béarn: On aime le Sanglier et les Vaches

Le sanglier est l’embleme de Salies de Bearn, station thermale des Pyrenées Atlantiques dans le sud ouest de la France. Apres l’alerte orange, les pluies violentes, le Saleys qui traverse la commune reste sage comme une image. Dès l’âge du bronze, les hommes ont exploité le sel, présent dans différentes sources, 10 fois plus salées que l’eau de mer avec environ 300 g de sel par litre, de nombreux vestiges de poteries et de four attestent d’une présence ancienne . Dès le milieu du XIXe siècle, la cité devient une station thermale. Les vertus thérapeutiques des eaux sont reconnues pour soigner la stérilité des dames. En 1888, est construit le 1er établissement thermal, de style hispano mauresque. Rapidement, Salies de Béarn est fréquentée par une clientèle aristocratique européenne. La ligne de chemin de fer Paris – Orléans – Salies-de-Béarn transporte une cohorte de riches curistes qui viennent prendre les eaux. La ville se dote d’un casino, de nombreux hôtels, villas et palaces « Belle Epoque », d’un kiosque à musique, d’un jardin public puis d’un golf. De belles villas art-déco fleurissent aux abords du quartier thermal. Cet ensemble donne actuellement à Salies-de-Béarn un sublime charme .

 

Reportage Euskadi Surf TV – 8 Novembre 2011